L'institut
Micro-immunothérapie
Services aux patients
Services aux praticiens
Nous contacter
Connexion à mon compte
Déjà inscrit ? Accédez à votre espace professionnel
IFMi, l’Institut Français de Micro-immunothérapie
3 juillet 2024 •
7 minutes de lecture

Pourquoi, comment, quoi – La micro-immunothérapie en médecine intégrative

Qu'est-ce exactement que la médecine intégrative ? Comme le nom l'indique, il s'agit d'un type de pratique médicale qui intègre diverses thérapies dans le but de traiter chaque patient de manière holistique et personnalisée. Bien qu'elle partage certains aspects avec la médecine alternative, les stratégies de traitement de la médecine intégrative reposent sur le principe de synergie entre les thérapies conventionnelles et complémentaires. Voici une explication des caractéristiques que ces pratiques médicales ont en commun et des aspects dans lesquels elles diffèrent.

La médecine conventionnelle fait référence aux mesures diagnostiques et thérapeutiques qui sont enseignées et généralement acceptées dans les universités. Elle est basée sur le principe de la science et suit une approche orientée vers la maladie ou également les symptômes, se concentrant souvent sur des facteurs isolés comme causes des maladies.

La médecine alternative expérientielle et la médecine complémentaire, d’autre part, se basent sur une compréhension différente de la maladie, de son développement et de son traitement.

Ici, l'accent est mis sur l'être humain dans son intégralité, dans toute sa complexité physique, psychologique et sociale. Elle ne traite pas des symptômes individuels, mais considère diverses plaintes comme interconnectées, dont elle cherche à élucider la cause souvent commune et la traite. Cependant, malgré une approche commune de la santé et de la maladie, la médecine alternative et la médecine complémentaire ne sont pas tout à fait identiques. Observons d'abord les différences entre ces deux types de pratiques avant de passer aux caractéristiques spécifiques de la médecine intégrative.

La médecine complémentaire suit la même approche que la médecine alternative et de nombreuses mesures de traitement sont utilisées dans les deux domaines. Les termes sont souvent employés de manière synonyme. Cependant, malgré les nombreuses similitudes, ils ne sont pas interchangeables ; ce qui est décisif à ce point est la manière dont les deux se rapportent à la médecine conventionnelle : des traitements complémentaires tels que la micro-immunothérapie sont utilisés conjointement avec les traitements de la médecine conventionnelle afin de soutenir le succès global du traitement. Cependant, ils ne remplacent pas forcément la médecine conventionnelle. C'est la différence essentielle avec la médecine alternative, qui cherche à remplacer les thérapies conventionnelles.

Les praticiens de la médecine complémentaire ont une vision large de la santé. Pour eux, être en bonne santé ne signifie pas principalement l'absence de maladie, mais plutôt un état d'équilibre entre le corps, l'esprit et l'environnement. L'organisme s'efforce toujours de maintenir cet équilibre ; s'il est déréglé, des maladies apparaissent. Par conséquent, de nombreuses thérapies complémentaires se concentrent sur le renforcement des mécanismes d'auto-guérison de l'organisme. La micro-immunothérapie, par exemple, se concentre sur le soutien et la régulation de notre système immunitaire – les mécanismes de défense propres au corps – lorsqu'il est déséquilibré.

Cette approche diagnostique et thérapeutique holistique nécessite du temps, surtout en cas de conditions complexes. Cependant, le temps fait souvent défaut dans la pratique habituelle, de sorte que les médecins adoptent principalement une approche axée sur les symptômes. Par conséquent, ils ne peuvent souvent pas rendre justice à de nombreux patients. Notamment dans le cas de maladies récurrentes et chroniques, où les personnes affectées souffrent depuis longtemps, les traitements complémentaires peuvent être utiles. Ces maladies sont extrêmement complexes et sont influencées par de nombreux facteurs tels que la génétique, le mode de vie (alimentation, exercice, tabagisme, etc.), les influences environnementales, le travail et le stress. La médecine conventionnelle ne tient pas suffisamment compte de beaucoup de ces facteurs.

Les médecins et les thérapeutes qui travaillent en médecine intégrative élaborent des plans de traitement sur mesure pour leurs patients qui tiennent compte de l'être humain dans sa complexité physiologique, mais aussi psychosociale. Diverses formes de thérapies sont intégrées dans cette stratégie globale – d'où le nom de médecine intégrative. Les méthodes de la médecine conventionnelle sont combinées avec des méthodes de la médecine complémentaire, comme la micro-immunothérapie. De cette façon, chaque patient reçoit un traitement individuellement optimal qui vise la plus grande efficacité possible avec le moins d'effets secondaires possibles – et pas seulement à court terme, mais de manière aussi durable que possible. L'objectif à long terme de la médecine intégrative est de restaurer la capacité de l'organisme à l'autorégulation.

Particulièrement dans le cas de maladies chroniques incurables, l'intérêt pour la médecine intégrative augmente, car les thérapies complémentaires peuvent souvent soutenir le bien-être général et la qualité de vie des personnes concernées. Sans le risque d'effets secondaires graves, les thérapies douces font souvent se sentir mieux les patients. La médecine conventionnelle peut en effet combattre l'inflammation, la douleur ou le gonflement avec certains médicaments. Elle est également indispensable pour les conditions menaçant la vie. À long terme, cependant, ces interventions peuvent fatiguer et endommager l'organisme. C'est là que l'importance de l'utilisation de soutien de la médecine complémentaire devient évidente : elle est particulièrement durable car elle active les mécanismes d'auto-guérison du corps.

Le domaine de la médecine intégrative comprend un large éventail de disciplines et de méthodes, y compris la micro-immunothérapie, qui repose sur le postulat que chaque organisme aspire toujours à la santé. Il se concentre sur le système immunitaire, le gardien de notre santé et un acteur décisif dans presque toutes les maladies. En réalité, les humains disposent de défenses en état de fonctionnement, mais ce système complexe peut devenir déséquilibré en raison de divers facteurs comme les toxines environnementales, le stress, le manque d'exercice, la nourriture industrielle ou le fait de rester en permanence à l'intérieur. À la suite de ces influences néfastes, les cellules immunitaires peuvent être altérées dans leurs fonctions, ce qui peut, tôt ou tard, conduire à la maladie.

C'est ici que la micro-immunothérapie entre en jeu : en utilisant de faibles doses de substances messagères de l'immunité (par exemple les cytokines) que le système immunitaire utilise lui-même pour coordonner la réponse immunitaire, elle vise à rééquilibrer le système immunitaire. Elle se caractérise par sa bonne tolérabilité, car elle constitue un soutien doux et naturel du système immunitaire ainsi qu'un large éventail de champs d'application.

La micro-immunothérapie est devenue une pierre angulaire dans les stratégies de prévention et de traitement intégratives de milliers de professionnels de la santé dans le monde.

En combinaison avec une alimentation équilibrée, principalement à base de plantes, une activité physique suffisante, l'évitement des toxines environnementales et en tant que traitement complémentaire à la médecine conventionnelle, la micro-immunothérapie peut apporter une contribution précieuse à la prévention des maladies et au succès du traitement.

Avec du recul, après 30 ans de pratique de la médecine intégrative, je dois dire que de découvrir la micro-immunothérapie a été le chaînon manquant dans mon diagnostic et ma thérapie de régulation systémique. La micro-immunothérapie est le tremplin le plus significatif pour obtenir un impact psycho-immunologique précis et mesurable, de longue durée, tant dans les maladies aiguës que chroniques.

Kavelara, E.

Vous êtes patient ? Équilibrez votre système immunitaire.
Contactez un micro-immunothérapeute
En savoir plus
Vous avez bénéficié d'un traitement de micro-immunothérapie ?
Racontez-nous votre histoire !
Témoigner
Vous êtes professionnel de santé ?
Intégrez le système immunitaire dans votre pratique quotidienne en vous formant à la micro-immunothérapie.
Se former

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article

Une des infections chroniques les plus répandues, et pourtant une des plus mystérieuses est sans aucun doute la maladie de Lyme chronique. Son existence est même contestée par certains spécialistes alors que nous sommes des milliers de médecins à l’avoir diagnostiquée et traitée avec des résultats encourageants. Pour ceux qui ont souvent été confrontés a […]
Lire plus
syndrome de fatigue chronique
Qu'est-ce que la fatigue chronique ? La fatigue chronique est actuellement considérée comme un syndrome, c'est-à-dire un ensemble de symptômes qui se manifestent sans cause apparente ou altération physiologique connue. Les symptômes les plus fréquents incluent une fatigue extrême lors de l'exécution de tâches normales qui persiste même après le repos, l'insomnie, des douleurs, des étourdissements, […]
Lire plus
Une réaction normale du système immunitaire se déclenche par divers facteurs (infection, traumatisme physique, produit chimique, choc émotionnel etc). Elle est normalement temporaire, locale et protectrice. Son but est de localiser et d’éliminer les tissus endommagés pour évoluer progressivement vers une phase de réparation et de reconstruction. Pour cela, elle active le recrutement de cellules […]
Lire plus
1 2 3 5
© IFMi 2024 | Webdesign & SEO by MSM Web Solutions
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram